Chapitre 7 : L’été approche et passe à une allure …

22 Oct 2019

Reprenons où nous en étions au chapitre 6. Je vous disais que nous devions partir au 205 trophée. C’est fait !!! Sachez que ce défi sportif, solidaire… a été très enrichissant pour moi, pour Juliette et pour ma SEP. Nous avons vécu plein de choses ! Des bonnes, des mauvaises, mais le mieux est que nous avons été jusqu’au bout. Un reportage photos arrivera très prochainement.


Revenons au moment présent. En ce mardi 25 Juin 2019, on peut dire que pour moi le travail est vraiment très très dur ! Le mois de juin 2019 a été très compliqué, professionnellement et personnellement. Mais aujourd’hui, ce qui m’inquiète un peu, c’est ce beau soleil que nous pouvons avoir depuis 3 jours. L’air est respirable mais la chaleur me fatigue et m’empêche de faire certaines choses que j’aimerais faire. Je passe donc mes journées dans l’appartement ou à l’intérieur du centre. Je me mets 10 minutes sur le balcon mais ensuite, je dois vite me mettre au frais sinon je ne suis vraiment pas bien !


Mais qu’est ce que ça va donner en juillet et en août ? Je ne veux pas rester à l’intérieur à ne rien pouvoir faire ? J’aime le soleil, c’est vraiment cool quand il est là ! Mais, avec quels risques et à quel prix ? Tellement de questions se posent. Que faire ? Sert-il à quelque chose de lutter contre la chaleur ? Faut-il prendre 6 douches par jour pour être au frais et être bien ? Je n’arrive même pas à me motiver à aller faire mes courses…


J’avoue que du coup, je rôde chez moi, comme une âme en peine, essayant de trouver de quoi m’occuper. Mais c’est vraiment très dur ! Je n’aime pas rester à ne rien faire, je ne sais de doute façon pas ne rien faire… Il faut vraiment que je me trouve une occupation ! Je transpire, j’ai chaud, comment réfléchir ??? La vie est pleine de surprises, pleine d’angoisses, mais ma vie est faite maintenant avec ma SEP et il faut que j’apprenne à vivre avec elle. Je trouvais cela beaucoup moins embêtant au Maroc car on roulait toute la journée, on voyait des paysages toujours différents. Mais là, je ne sais vraiment pas quoi faire. Je finis le livre « Sclérose en plaques et talons aiguilles » et après, je ferai quoi ? Un autre livre ?


Ce que je veux faire c’est bouger. Il faut que je trouve quoi faire et comment le faire. Des idées ??? Peut-être bien que oui !


L’été 2019 arrive à grands pas! Je vais vous raconter mon été, comment il s’est passé entre chaleur, voyages, travail et fatigue…


L’été a été très intéressant pour me comprendre et comprendre cette SEP qui m’habite depuis maintenant 2 ans ! Un gros travail sur moi a été fait pour que je me comprenne mieux ! Afin d’éviter de nouvelles poussées de SEP, je travaille aujourd’hui à 50%, à mi-temps donc. Vous pourriez me dire que cela semble bien ! Mais quand tu travailles sur un site qui rassemble un centre de vacances, une location de ski de fond et de raquettes, cela n’est pas si facile. Aujourd’hui, je m’octroie 3 jours pleins de congés hebdomadaires si tout va bien, si je me sens fatigué, j’en prends un supplémentaire. Je m’autorise des voyages sur des courtes durées afin de me changer les idées. J’ai une équipe qui gère derrière moi, sans quoi je ne pourrais me permettre de faire cela !


En juillet 2019, je suis donc descendu dans le sud de la France pour voir des amis et partenaires de notre association, qui tiennent des manèges et des stands dans une fête foraine. Je suis par la suite passé voir Juliette aux Issambres pour prendre l’air et évacuer la pression que je peux avoir durant l’été. Cela m’a permis de prendre 5 jours de congés et donc de souffler et penser à autre chose.


En août 2019, je suis parti 5 jours à St Florent en Corse, où j’ai durant une journée dû m’allonger et me reposer également car j’ai eu un gros coup de fatigue !


L’été 2019 a été chaud dans tous les sens du terme. Chaud par rapport aux fortes chaleurs que j’ai dû encaisser, et chaud dans le sens où j’ai eu beaucoup de travail, mais rien d’étonnant à cela, je le sais depuis le temps que j’exerce ce job ! Mais celui-ci a été particulièrement intense. Je finis donc la saison estivale sur les genoux. Beaucoup de fatigue que j’essaie d’évacuer avec des siestes, de grosses nuits, mais ces dernières ne sont pas si simples.


On me dit toujours que l’on ne peut s’imaginer que je sois touché par la Sclérose En Plaques si je n’en parle pas ! C’est vrai que mon but, n’est pas de le montrer mais d’en parler. Je ne veux pas me montrer faible, fatigué, ou je ne sais quoi… Je souhaite montrer une personne forte qui peut encore faire des choses ! C’est peut-être là mon grand problème. Il faudrait que je lâche un peu des fois, mais, je n’y arrive pas ! Ce n’est pas si simple… Peut-être du changement lors de cette rentrée de septembre ? De nouvelles informations ?

A voir lors du prochain chapitre ….


© Ludovic CLAVAUD 2019